Crédits photos : (©) GEST ou Jon Wyand

Mise en place d'une vigne conservatoire d'anciens cépages

Groupement d'Etude et de Suivi des Terroirs


Il existe de nombreux conservatoires régionaux en France. En Bourgogne, les collections existantes ne concernent que les cépages plantés actuellement, excepté le château Pontus de Tyard (à Bissy-sur-Fley) qui possède une collection d'anciens cépages mais dont la vigne est plus une vitrine historique qu'un réservoir génétique (site internet : www.pontus-de-tyard.com).
Ce conservatoire se propose de replanter les cépages anciennement cultivés en Bourgogne afin de créer un réservoir génétique pour de nouvelles pistes de recherche à l'avenir.
Nous mettons un point d'honneur à ce que le matériel de ce conservatoire soit sain vis-à-vis des viroses enroulement 1 et 3 et du court noué.
Ces cépages anciens seront également suivis pour étudier leur maturité et les comparer aux cépages actuellement cultivés.


Quelques éléments historiques

L’origine des cépages bourguignons repose sur trois sources génétiques locales qui donnent les formes les plus anciennes :
- les Noiriens (originaire des hautes vallées de la Seine et de la Saône) : ils ont donné toute la famille des Pinots (blanc , rouge, gris, meunier, noir, moure et teinturier)
- le Gouais (origine incertaine, est de la France ou Croatie, le sens de migration est inconnu)
- les Tressots (originaire du bassin de l’Yonne et de l’Armançon)

Puis une foule de cépages est née du croisement Noiriens X Gouais, ce dernier donnant une production plus abondante.
Nous y trouvons toute la famille des Gamays, (teinturiers, rouge à jus blanc et blanc), le Chardonnay, l’Aligoté, le Melon, le Gouget et de nombreux autres, ainsi que des croisements entre les Noiriens et des familles de cépages proches géographiquement.

Noiriens X Folles : le Sacy, le Roublot
Noiriens X Argant (rapporté d’Espagne par les romains) : le César
Noiriens X Cots : le Romorantin, l’Abondance, le Gascon
Noiriens X Tressots : le Beaunoir, le Bachet
Noiriens X Savagniens, originaire du Jura : le Trousseau
Noiriens X cépage allemand : le Knipperlé

Puis quelques cépages introduits par le passé sans origine locale (exemple : Enfariné, Chasselas doré, Cot...)

La vigne est une plante qui évolue et mute régulièrement, créant spontanément de nouvelles souches. La plupart de ces mutations sont invisibles, mais certaines ont été remarquées par les anciens qui les ont multipliées. Nous pouvons aussi montrer que ce potentiel naturel est toujours à  l’oeuvre, en présentant aussi quelques cépages apparus spontanément à notre époque ( exemple, le Melon rouge).

source : "Classification des vignes françaises", Jean Bisson


La collection

Nous avons prévu d'implanter 52 cépages dans cette collection. Nous souhaitons présenter les cépages qui ont été cultivés en Bourgogne au cours de l'Histoire (qu'ils soient originaires ou non le la région), d'après les écrits que nous possédons aujourd'hui et quelques cousins proches qui auraient pu y être cultivés.
Le matériel végétal provient de l'INRA de Vassal, de l'IFV, de conservatoires d'autres régions et des pépinières Guillaume.
Tout le matériel planté a été testé sanitairement et est négatif au court noué et à l'enroulement (1 et 3).

Liste des cépages
Originaires de Bourgogne Pinot Noir, Pinot Gris, Pinot Blanc, Pinot Noir Précoce, Pinot Noir Mourot, Pinot Rouge, Chardonnay Blanc, Chardonnay Rose, Chardonnay Muscaté, Gouais, Aligoté, Gamay Noir, Gamay de Bouze, Gamay Fréaux, Gamay Castille, Gamay de Chaudenay, Gamay Gris, Gamay Précoce, Gamay Blanc Gloriod, César, Sacy, Trousseau, Gascon, Melon, Tressot Noir, Tressot Blanc, Tressot Panaché, Beaunoir, Samoriau, Plant Vert, Troyen        
Cultivés en Bourgogne mais non originaires de la région Chasselas Doré, Cot, Arbane, Teinturier du Cher, Joubertin, Savagnin Blanc, Savagnin Rose, Enfariné Gris, Peurion, Sauvignon Blanc, Sauvignon Gris, Corbeau, Gueuche Noire, Gouget Blanc, Gros Meslier
Hybrides Oberlin Noir, Maréchal Foch, Ravat 6
Cousins non cultivés en Bourgogne Meunier, Auxerrois, Petit Meslier


Le conservatoire possédera également une collection de 19 porte-greffes, qui pourra servir de référence pour les vignerons de la région.


La mise en place du conservatoire

Le conservatoire est implanté au Mont Battois, au Nord-Ouest de Beaune. Cet emplacement a été choisi car il est assez éloigné des autres vignes, ce qui limite le risque de contamination, mais aussi car le conservatoire sera proche du parcours pédagogique qui a été mis en place au-dessus de Beaune. Ce conservatoire pourra donc s'inscrire dans un projet oenotouristique global dans le secteur. De plus, cette parcelle appartient à l'ATVB (Association Technique Viticole de Bourgogne : http://www.atvb-bourgogne.com/ ), qui est notre principal partenaire technique pour ce projet.

La première partie de la collection (22 cépages) a été plantée le 20 avril 2016.
 
 
La plantation (20 avril 2016)

Pour la mise en place de ce conservatoire, le GEST bénéficie de financements de la part du Conseil Régional de Bourgogne et du Bureau Interprofessionnels des Vins de Bourgogne.

 
            
  
Partenaires Officiels